le Jardin Médiéval de Padiès

le Jardin Médiéval de Padiès

Le Moyen Age et aprés !!!!!!Histoire de pomme de terre

Tout le monde le sait !  la pomme de terre n'existait pas au Moyen age.

Comment ça pas tout le monde?  ah bon!  et bien maintenant c'est fait , alors pour en savoir encore plus sur cette "indispensable" lisez la suite

L'histoire de la pomme de terre commence au Pérou en 3500av J.C.

Entre 800 et  900 ans avant J.C les Incas la cultivaient sous le nom de "Papa"

Mais elle ne débarque en Europe qu'en 1492 dans un panier que Christophe Colomb offrit à la Reine Isabelle la Catholique avec d'autres nouveautés : du maïs, du chocolat, des tomates et … un dindon. Mais elle n'est pas très appétissante petite et noire. Issue de la famille des Solanacées elle a surtout pour cousines de célèbres empoisonneuses  (la belladone et la jusquiame),et possède d' ailleurs un dangereux alcaloïde dans ses parties vertes : la solanine. Et puis à cette époque, on préférait les parties aériennes, tout ce qui poussait sous terre était mal considéré. Pour finir elle pousse par plantation et non par germination, et n'est pas mentionnée dans la bible, sa culture est si facile, qu'elle ne peut être que le "fruit du diable".... Dans ces conditions difficiles de la faire apprécier

La première description connue date de 1533.

 

Les conquistadores espagnols de retour des Amériques et l'aventurier Raleigh  qui la ramène en Angleterre  lui offrent une seconde chance.

Elle est introduite en France, sous le nom de "cartoufle"

- Au sud par Olivier de Serres dans son domaine du Pradel  en Languedoc: Exploitation modèle, où il fut le premier à pratiquer l'assolement et à prôner pour cela les plantes racines, d'où son interêt pour la pomme de terre

- A l'est, par Charles de l'Escluse. Le pape confia à ce botaniste quelques spécimens reçus de philippe II d'Espagne. Carolus clusius en tire  les premières planches botaniques où il les nomme"TARATUFLI"  donna en italien : tartufoli, en allemand : kartofel, et en français : cartoufle.

En  Espagne elle prendra le nom de Patata et en Angleterre Potatoes (sous l'influence de batata, patate douce avec laquelle on la confond au début)

 

Vers  1540 elle est cultivée à Saint-Alban-d'Ay Ardèche

(il s'agissait là de la variété dite « Truffole » du patois "las Trifòlas")

 

Plus d'un siècle avant Parmentier, grâce à Jean Bauhin (1541-1612) et frère de Gaspard Bauhin, directeur des « Grands-Jardin » de Montbéliard, la patate était consommée pour pallier la famine qui sévissait dans le Comté de Montbéliard (indépendant et devenu français en 1793.)

La pomme de terre semble avoir été apportée dans les Flandres par des chartreux  exilés d'Angleterre  en 1620; elle fut d'abord plantée aux environs de Nieuport, mais elle n'obtint que peu de succès en 1704 seulement, elle apparut dans le jardin de Verhutst à Bruges .

La grande culture de la pomme de terre en Lorraine  ne remonterait donc qu'à 1690 ou 1695

 

Mais ce qui va faire le succés de la Pomme de terre  à partir de 1618 c'est la terrible guerre de 30 ans

Anecdote

Les soldats castillans, guerroyant en Wesphalie, l'amenèrent avec eux comme nourriture de secours pour eux et leurs chevaux. Les paysans locaux, aussi affamés que les soldats en volèrent et mangèrent ces kartofeln crues et avec la peau.Bien sûre ils en eurent de belles coliques qu'on assimila à une épidémie :il n'en fallait pas plus pour accuser la pomme de terre de transmettre la Lèpre

Au 17 et 18 ième siècle elle se répand en Bretagne (qui connaît des disettes 1757) en Franche Comté par le biais de la suisse, en normandie 1766  mais le plus souvent c'est pour nourrir les bestiaux où en cas de disettes

 

Turgot, appelé à l'Intendance de la Généralité de Limoges , en 1761, fit servir à sa table et distribuer aux membres de la Société d'agriculture et aux curés, on les priant d'en recommander l'usage, des tubercules de pommes de terre.

« Le préjugé ne résista pas à cette démonstration, et les habitants du Limousin  étaient habitués à cette nourriture bien avant que Parmentier l'eût popularisée »

 

Pendant cette guerre un jeune apothicaire des armées fût fait prisonnier en wesphalie.Il s'appelait  Antoine Augustin Parmentier et dut se contenter comme les cochon ,de kartofeln pour tout repas.

Parmentier c'est le Jacques Séguéla de la pomme de terre : un formidable publicitaire

il donna un dîner, réunissant les célébrités de l'époque et leur servit un menu composé de 20 plats à base de pomme de terre. Puis il planta dans la plaine des Sablons un champ de pomme de terre qu'il fit garder, le jour, en permanence, sur ordre du Roi ; cela éveilla la curiosité du peuple. La nuit, lorsque la surveillance se relâchait, les voleurs emportaient des tubercules, ce que désiraient le Roi et Parmentier. Le roi Louis XVI le félicite en ces termes : « La France vous remerciera un jour d'avoir inventé le pain des pauvres ». le jour de la fête du Roi, le 25 août, le Roi, la famille royale et tous les courtisans visitèrent le champ des Sablons. Parmentier offrit au roi et à la reine un bouquet de jolies petites fleurs mauves, le roi en donna une à la reine qui l'agrafa à son corsage, le roi et Parmentier en mirent une à la boutonnière. La mode était lancée et la fleur de pomme de terre devint un motif prisé sur les tissus et la céramique.

Avec la Révolution, revient la famine, et le "Pain Parmentier" devint un légume de consommation courante. Ainsi, le 21 Ventôse an III, ordre fut donné d'arracher les rosiers du Jardin des Tuileries pour y planter des pommes de terre. Parmentier, après avoir flirté avec la guillotine, finit baron d'Empire.

 

 

 

 

Aller à la page d'accueil pour commencer par le commencement 

 



05/09/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 42 autres membres